orduresConstater la différence profonde entre ma vie extérieure et ma vie intérieure me laisse perplexe. Ne nous leurrons pas, extérieurement, je ressemble à n’importe quelle greluche urbaine, tendance bobo. Et pourtant, intérieurement, rien à voir. Souvent, il faut bien le dire, c’est déstabilisant.

C’est vrai que si je fais la liste, je suis loin du mode de vie que j’aimerais avoir ; tabac, deux voitures, électroménagers, appareils électriques en tout genre, viande rouge plusieurs fois par semaine, shopping futile, etc.

Alors, j’essaye d’adapter mon mode de vie, pour qu’il reflète un peu de la réalité de mon âme. Ce sont de petits gestes, à ma petite échelle. Bien sur, je m’intéresse autant à l’aspect écologique qu’économique.

Ainsi, chez nous (j’adore dire ça ^^), à part les produits de monsieur auxquels j’ai interdiction formelle de toucher (déo et compagnie) et mon mascara, on recycle, on utilise des sacs poubelles biodégradables, du savon bio et certifié, du vinaigre blanc, des tablettes de lave-vaisselle avec un impact minimal sur la vie aquatique, etc.